0
Les bases du mouvement

Stabilité Posture et Mouvement

POSTURE et EVOLUTION

“La station debout prolongée, permanente et préférentielle, est le propre de l’homme car elle requiert une énergie moindre et présente des spécificités qui se sont acquises progressivement ” (Berge et Gasc, 2001).
Une adaptation morphologique a donc permis d’optimiser le coût énergétique de la posture bipède de l’homme.
Cependant la vie moderne , et ce depuis quelques dizaines d’années seulement a totalement modifié notre posture majeure passant ainsi de la station debout à assise.
Nous passons trop d’heures dans des positions statiques , figées , inadaptées à notre système moteur.

       

 EQUILIBRE STATIQUE et EQUILIBRE DYNAMIQUE

Posture et Mouvement Moteur sont indissociables
La Posture est elle même un acte Moteur , elle intervient dans le Mouvement .
Equilibre Statique et Equilibre Dynamique sont étroitement liés et font appel aux mêmes ressources de contrôle et d’action.
L’ Equilibre Postural évoque la faculté à se maintenir debout , le sujet humain est cependant toujours animé de micro mouvements :
“L’homme n’est jamais en parfait équilibre mais en déséquilibre contrôlé “

Le corps en condition d’immobilité est en permanence soumis à des perturbations :
en plus des forces exogènes, plusieurs sources internes sont responsables de perturbation :

  • Mouvements respiratoires
  • Action des muscles lisses ou cardiaques
  • Circulation du sang et des fluides à travers le corps
  • Bruits aléatoires liés aux commandes nerveuses
  • Métabolisme , Echanges propres au tissu vivant

« l’équilibre ne peut plus être considéré comme un état de repos quand il s’agit d’un corps dont toutes les parties sont douées d’activité » (André Thomas 1940)

Il est donc permis de dire que le corps de l’homme n’est jamais en parfait équilibre.

 “L’équilibration humaine est un processus de rétablissement permanent de l’équilibre”

Le fait de rester en équilibre paraît anodin , particulièrement en appui bipodal, alors que cela nécessite des mécanismes de contrôle extrêmement complexes

Quelles sont les RESSOURCES impliquées dans le CONTRÔLE POSTURAL ?

La notion de “système” postural implique des entrées, des sorties qui fonctionnent en interaction permanente .
Des appareils sensoriels fournissent des informations provenant du corps et/ou de l’environnement
Ces informations empruntent des circuits neurologiques afin d’être intégrées et “synthétisées” par le Système Nerveux Central
Ce dernier commande les actions musculaires pour assurer la régulation de l’équilibre debout.

Le contrôle de l’équilibre est une fonction biologique complexe, basée sur les entrées sensorielles véhiculées par trois systèmes majeurs :

  1. VISUEL
  2. SOMATOSENSORIEL = ensemble des perceptions conscientes éveillées par la stimulation des tissus (cutanés, musculaires, tendineux ou articulaires) ainsi que les sensations thermiques et nociceptives
  3. VESTIBULAIRE

ces systèmes délivrent des informations qui seront prises en compte dans des boucles de rétroaction destinées à corriger les éventuels écarts du corps par rapport à une position de référence (Nashner et McCollum, 1985)

En environnement stable,les personnes saines se basent approximativement à :
70% sur des informations Somato-sensorielles
10% sur la Vision
20% sur des informations Vestibulaires

Dans une vision biomécanique et simplificatrice commune , la stabilisation des articulations est assurée par le contrôle neuro musculaire .
Cependant cette explication simplifiée ne peut expliquer à elle seule le maintien de la posture

L’Equilibre du corps humain errigé sur ses 2 membres inférieurs ne s’explique que grâce à des composantes de Tension de Pression et de Flux : système rendu possible par les Fascias
C’est un jeu de tensions et de pressions qui permet à l’ensemble de notre corps de rester stable, c’est ce qu’on appelle la Tenségrité .
Concept architectural à la base , La Tenségrité vivante est bien plus complexe qu’en architecture car elle doit permettre le mouvement.

Tous les éléments du corps humain sont connectés les uns aux autres par l’intermédiaire des fascias. Sans eux, aucun mouvement n’est possible.
Sans les pressions internes une vision simpliste et purement mécaniste ne fonctionne pas (cf robots) .
Si modèle il y a , nous ressemblons plus dans un Equilibre Statique à un « mannequin gonflé d’eau et d’air » qu’à un empilement de pièces mécaniques .

 APPLICATION : Prenez conscience de votre “Déséquilibre Contrôlé”

  1. Debout , pieds nus , yeux ouverts : ressentez vos appuis au sol .
  2. Fermez les yeux : vos appuis au sol sont-ils identiques : Droite et Gauche , Avant et Arrière (quelles sont les zones de plus forte Pression ?  Tension?…)
  3. Expirez profondément puis Inspirez profondément : que ressentez vous sous vos pieds?       Répétez quelques respirations ainsi sur 6 secondes d’expir. et 6 secondes d’inspir. Observez face à un miroir vos oscillations selon la phase inspir. ou expir. puis Ressentez vos appuis yeux fermés .
  4.  Terminez par un Equilibre sur un pied , yeux ouverts puis fermés , lequel est le plus aisé pour vous? Droit ou Gauche.
  5. Notez vos observations…. et mieux : commentez les !

Laisser un commentaire